Informations de voyage sur la côte sud de l'Islande - Villes, attractions et activités

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur whatsapp
Michael Chapman

Michael Chapman

Quelles sont les meilleures choses à voir et à faire sur la côte sud de l'Islande? Des visites touristiques de la région sont-elles disponibles? Quelle est la meilleure période de l'année pour visiter? Lisez la suite pour tout savoir sur la magnifique et sublime côte sud de l'Islande.

Table des matières

Un ballon à air sur le sud de l'Islande
Arc de Dyrhólaey. Photo: Flickr. Andrés Nieto Porras.

Sud de l'Islande | Une région pas comme les autres

La campagne du sud de l'Islande est aussi rêveuse et ravissante que dramatique. 

Ceux qui ont la chance de se retrouver sur cette célèbre route touristique de la côte sud verront ces paysages d'un autre monde changer radicalement du début à la fin. 

Un glacier dans le sud de l'Islande
Photo: Pikiste

Ce qui commence par de pittoresques prairies de campagne deviennent ensuite des plateaux imposants qui glissent gracieusement dans des déserts noirs. 

S'enfonçant plus profondément dans le sud-est de l'Islande, la beauté glaciaire luxuriante de Skaftafell s'élève de la stérilité comme une oasis. 

À bien des égards, la beauté exquise de cette région semble défier la réalité elle-même, et en tant que telle, tenter de transmettre une telle chose par des mots ressemble à un effort futile.

Une lagune glaciaire en Islande
Photo: Goodfreephotos

Le sud de l'Islande est un endroit qui, très franchement, doit être vu pour être cru. 

Alors tout d'abord, jetons un coup d'œil à quelques informations de base sur le sud de l'Islande, avant de passer à ses nombreuses plages de sable noir, ses glaciers, ses volcans, ses lagons et ses sources chaudes. 

Informations de base sur le sud de l'Islande

Les différentes régions d'Islande. Photo: Wikimedia. CC. Burmesedays

Le sud de l'Islande s'étend sur 24 256 km² et abrite environ 28 399 habitants, dont 6 000 dans sa plus grande ville, Selfoss. 

La région est parfois appelée la «côte sud» par les vendeurs touristiques et autres fournisseurs d'informations.

La région peut être visitée en été comme en hiver, à l'exception de la des hautes terres islandaises, qui ne sont généralement accessible que de mai à septembre en raison des contraintes météorologiques. 

Les Hautes Terres ne font techniquement pas partie du sud de l'Islande, mais il existe un certain nombre de routes qui y accèdent directement depuis le sud, appelées routes F.

Des visites touristiques de la côte sud sont disponibles tout au long de l'année. Les excursions d'une journée en été peuvent aller aussi loin que la lagune glaciaire de Jökulsárlón à l'est, tandis que les excursions d'hiver offrent la possibilité de chasser les aurores boréales.

Chutes d'eau dans le sud de l'Islande 

Le sud de l'Islande regorge de chutes d'eau
Crédits: Pxfuel

Des anciennes falaises maritimes entourent le paysage du sud de l'Islande.

Lorsque vous voyagez dans cette région, vous remarquerez les vagues rugissantes de l'océan Atlantique au sud et les falaises massives de ce qui était autrefois la côte islandaise, au nord.

Ces anciennes côtes, dotées d'une esthétique narnienne, se sont formées sur des centaines de milliers d'années. 

Elles sont les résultats de la baisse du niveau de la mer, du volcanisme et du mouvement de la crête de Reykjanes, un point de rencontre de deux plaques tectoniques sur lesquelles se trouve une grande partie du sud-ouest.

En bref, les flancs des falaises observés aujourd'hui illustrent le paysage toujours en mouvement de l'Islande.

Certaines des chutes d'eau les plus appréciées du sud tombent de façon spectaculaire de ces flancs de falaises côtières. 

Falaises en Islande
Photo: needpix.

Seljalandsfoss et Skógafoss sont tous deux des points d'intérêt incontournables pour les touristes de la région et sont accessibles par la route n°1. Presque toutes les visites guidées du sud de l'Islande s'arrêtent à ces superbes cascades. 

Bien que ces deux cascades soient considérées comme les attractions phares de la côte sud, il existe d'innombrables autres cascades qui valent le détour. J'en ai énuméré quelques-unes si vous prévoyez une visite en voiture et que vous recherchez un détour unique.

Seljalandsfoss 

Photo: Pikiste

D'une hauteur de 60 mètres au total, l'eau glaciaire blanche de Seljalandsfoss bascule majestueusement sur une agréable falaise verdoyante. 

Le point culminant de la visite est le sentier qui donne accès à l'arrière de la cascade; une nouveauté, même ici en Islande. 

Marcher derrière Seljalandsfoss pour une perspective rarement vue est devenu une tradition parmi les visiteurs et intéresse particulièrement les photographes de paysage à la recherche de leur propre interprétation de cette photo si célèbre. 

Photo: Pikiste

Il peut être difficile de s'aventurer derrière la cascade en hiver, et parfois l'accès y est fermé lorsqu'il y a trop de gel. 

Cependant, l'hiver apporte l'obscurité, puis les projecteurs illuminent la cascade en entier, créant une scène nocturne vraiment éblouissante que chaque photographe devrait essayer de capturer.

Gljúfrabúi

Un autre sentier mène de Seljalandsfoss à une gorge étroite, à peine perceptible à l'exception du ruisseau qui en coule doucement. 

Les visiteurs aventureux voudront peut-être suivre ce ruisseau, car cachée à l'intérieur de la falaise se trouve la magnifique cascade de Gljúfrabúi, ou «Résident de gorge».

En vérité, cette endroit mystique n'est que partiellement caché par la falaise.

À 40 mètres de haut, avec plusieurs ruisseaux formant une cascade en couches, Gljúfrabúi offre un visuel fantastique. 

Si vous avez suffisamment de temps, visiter cette cascade vaut largement l'effort supplémentaire. 

Skógafoss

La cascade, Skogafoss
Photo: Pikiste

La cascade de Skógafoss a une hauteur de 60 mètres et une largeur totale de 32 mètres, ce qui en fait un spectacle beaucoup plus dramatique que sa voisine, Seljalandsfoss. 

Le terrain sous la cascade est très plat, ce qui permet de marcher jusqu'à la cascade elle-même. Cependant, cela vous mouillera, alors assurez-vous d'apporter un imperméable. 

Les photographes et les amoureux de la nature seront ravis des arcs-en-ciel qui se forment dans la brume de cette cascade, lorsque le soleil nous fait l'honneur de sa présence.  

Il y a un escalier sur le côté de Skógafoss, qui mène à une plate-forme d'observation, offrant aux visiteurs une vue fantastique sur la cascade et de la campagne environnante.

Gluggafoss / Merkjárfoss

Cascade de Gluggafoss dans le sud de l'Islande
Photo: Wikimedia. CC. Anonymous Dissident

Situé à mi-chemin entre la ville de Hvolsvöllur et Þórsmörk, le site connu sous le nom de Gluggafoss (Cascade de fenêtre) ou Merkjárfoss, se réfère en fait à une série de chutes d'eau pittoresques sur la rivière Merkjá. 

La première cascade se déverse en ligne étroite dans une source scintillante en-dessous, avant de se diviser en trois ruisseaux plus courts. 

  • Vous envisagez de visiter en hiver? Assurez-vous de parcourir nos Séjours d'hiver

Mais peu de gens savent que l'apparence actuelle de la cascade n'est qu'un développement récent. 

À 53 mètres de haut (174 pieds), il est difficile de croire qu'avant la fin de l'année 1947, des roches cachaient l'entièreté de la cascade . 

Les falaises sont faites de roches volcaniques molles et au cours des cinquante dernières années environ, l'eau turbulente a érodé les fondations, créant des trous ou «fenêtres» qui ont donné le nom à la cascade.

Étant donné que le sud de l'Islande est toujours considéré comme volcaniquement extrêmement actif aujourd'hui, on s'attend à ce que cette cascade changera probablement de manière assez spectaculaire dans les années à venir. 

Il y a un certain nombre d'autres chutes d'eau impressionnantes dans les environs, y compris Þórðarfoss, Drífandifoss et Bleiksárfoss

Faxi

La cascade Faxi en Islande
Photo: Flickr. joiseyshowaa

Faxi est une cascade sur la populaire rivière de pêche au saumon, Tungufljót. Elle est parfois incluse comme arrêt supplémentaire lors de la visite touristique du Cercle d'Or.

Bien que plus petite et moins dramatique que Gullfoss à proximité, la cascade de Faxi a certainement ses charmes. Un dénivelé de 7 mètres s'étend sur 80 mètres, créant une légère pause dans la rivière, et forme un escalier naturel que les saumons remontent chaque saison. 

Faxi se traduit par crinière de cheval, car c'est à cela que les premiers colons ont cru que ses eaux déchaînées ressemblaient. 

Cascade de Svartifoss

Une photo de la cascade de Svartifoss
Crédits: Pikist

Avec un nom qui se traduit littéralement par cascade noire, les visiteurs ont raison de s'attendre à ce que Svartifoss soit un site assez impressionnant. 

Heureusement, ceux qui font l'effort de visiter cette cascade de la réserve naturelle de Skaftafell en repartent rarement déçus. 

Tombant de vingt mètres au-dessus du bord d'une ancienne falaise en forme de demi-lune, Svartifoss est sans doute le plus connu pour son incroyable géologie. 

Semblables à ceux de la plage de Reynisfjara, les rochers ont pris ici d'étranges formes hexagonales qui rendent ce site tout à fait unique lorsque l'on compare d'autres cascades du pays. 

Ces colonnes de basalte noir ont été la principale source d'inspiration de l'architecture postmoderne de Église luthérienne Hallgrímskirkja, le monument le plus reconnaissable de Reykjavík. 

Parc national de Vatnajökull

Un immense glacier dans le sud de l'Islande
Photo: Flickr. Justin LaBerge

Ah, le puissant glacier Vatnajökull - la plus grande de toutes les calottes glaciaires d'Islande (et d'Europe), avec une superficie totale de 7900 kilomètres2 (3100 miles carrés). 

Couvrant 8% du pays, Vatnajökull avale des montagnes, des vallées et des volcans sous son énorme calotte glaciaire, d'une épaisseur moyenne de 380 mètres (1250 pieds). 

Cela inclut de couvrir le plus haut sommet d'Islande, Hvannadalshnúkur, un fait qui, espérons-le, donne une certaine perspective sur l'énormité du glacier de Vatnajökull. 

Compte tenu de cette grande beauté glaciaire, il n'est vraiment pas surprenant que la calotte glaciaire et ses environs constituent un parc national depuis 2008. 

Réserve naturelle de Skaftafell

Skaftafell était autrefois un parc national à part entière. Il a été fusionné avec le parc national de Vatnajökull le 7 juin 2008 et est maintenant considéré comme une réserve naturelle. 

Skaftafell convient mieux aux randonneurs, aux grimpeurs et aux aventuriers attirés par certains des paysages naturels les plus impressionnants d'Islande. 

Outre ses flancs de glace et ses sentiers verdoyants, il existe d'innombrables points d'intérêt dans la région de Skaftafell. 

Comme les épiques falaises d'oiseaux du Cap d'Ingólfshöfði, la Montagne de Lómagnúpur, ou même le point de vue panoramique, Sjónarnípa, qui surplombe les lagunes glaciaires de Jökulsárlón et Fjallsárlón. 

Les langues de glaciers Svínafellsjökull (glacier de montagne de porc) et Falljökull (glacier tombant) sont également considérés comme deux points d'intérêts pour les randonneurs dans cette région pittoresque. Ceux qui recherchent une meilleure vue de ces géants de glace peuvent prendre l'une des nombreuse randonnées glaciaires disponible à Skaftafell.

Jökulsárlón et autres lagunes glaciaires

Lagune glaciaire de Jökulsárlón dans le sud-est de l'Islande
Photo: Flickr. Andrew Stawarz.

Jökulsárlón est une lagune glaciaire de renommée mondiale remplie d'icebergs dans le parc national de Vatnajökull dans le sud-est de l'Islande, à environ 377 km (234 mi) de Reykjavík.

Sa beautée et son environnement spectaculaire sont, sans aucun doute, l'une des principales raisons du statut du site classé au patrimoine mondial de l'UNESCO. 

Les visiteurs de ce site, souvent surnommé «le joyau d'Islande», observeront depuis les rives de galets, d'énormes icebergs se brisant du glacier de Breiðamerkurjökull et commençant à flotter vers l'Atlantique. 

Pendant ce temps, le magnifique paysage du parc national de Vatnajökull vous entoure, un témoignage de la puissance et de la majesté de Mère Nature. 

Jökulsárlón est également le lac le plus profond d'Islande et est un endroit charmant pour voir des phoques résidents passer la tête au-dessus de l'eau. 

Plage de diamants

La plage de diamants se trouve en face de Jökulsárlón. 

Étant donné qu'il ne faut que quelques minutes pour passer du lagon glaciaire et à la plage, la plupart des visiteurs s'assureront de visiter les deux endroits dans la région. 

Pendant les mois d'été, les photographes pourront capturer des icebergs échoués sur le sable noir de la plage, créant un contraste saisissant d'autant plus amélioré grâce à l'éclairage optimal du soleil de minuit. 

Visiteurs à Diamond Beach
Photo: WallpaperFlare

En hiver, cependant, les icebergs bleus scintillants qui partent de Jökulsárlón vers la mer sont d'une taille beaucoup plus grande - à tel point, en fait, que vous pourriez avoir plus l'impression de visiter le Groenland ou l'Antarctique que l'Islande. 

Fjallsárlón

Lagune de Fjallsárlón.
Photo: Mekanoide

Fjallsárlón est une lagune glaciaire située près de son plus célèbre voisin, Jökulsárlón.

Le site offre une vue impressionnante sur le lac Breiðárlón, et en particulier sur la paroi dense et aigue-marine du glacier de Breiðamerkurjökull qui s'élève de l'eau. 

Au-dessus de ce panorama époustouflant, le puissant volcan Öræfajökull domine tout. 

Le glacier spectaculaire d'Öræfajökull
Photo: Flickr. Theo Crazzolara

Öræfajökull culmine à un formidable 2110 mètres d'altitude. Il est facile de se sentir à la fois impressionné et intimidé par cette force géante de la nature, et ce n'est pas entièrement sans raison. Öræfajökull reste le plus grand volcan actif d'Islande - mais ne vous inquiétez pas trop ; à ce qu'on sache, il n'a éclaté que deux fois, en 1362 et en 1727. 

Le lagon glaciaire est un endroit tellement emblématique qu'il a été utilisé par des productions hollywoodiennes telles que James Bond: Meurs un autre jour et Lara Croft: Tomb Raiser. Le groupe de blues islandais populaire, Kaleo, a également utilisé les icebergs de la lagune comme scène de fortune dans leur clip vidéo «Save Yourself».

Bien que Fjallsárlón et Jökulsárlón soient tous deux de beaux sites dignes de votre temps dans le sud de l'Islande, ils comportent une mise en garde. 

Comme des anges gardiens hurlants, les rives des lagons sont utilisées comme lieu de nidification en été par les Labbes Arctiques et les Sternes Arctiques, deux espèces connues pour défendre agressivement leurs poussins.

Les gens qui se sont aventurés trop près d'un nid sont souvent vus courir à travers le parking, des sacs à dos tenus au-dessus de leur tête pendant que les oiseaux plongent sans pitié autour d'eux.

Plages de sable noir dans le sud de l'Islande

Reynisfjara au coucher du soleil
Photo: Wikimedia. CC. Giuseppe Milo

Géologiquement parlant, l'Islande est un pays très jeune, et encore aujourd'hui, son paysage continue d'être sculpté et remodelé par les éléments. 

Une façon de voir clairement cette vitalité topographique est dans les nombreuses plages de sable noir qui bordent les côtes sud de l'Islande. 

Un photographe capture la plage de Reynisfjara
Photo: Flickr. Bernd Thaller

Ces phénomènes visuellement étonnants sont constitués de sable qui est en fait des résidus de lave de basalte, assez courant dans le sud de l'Islande compte tenu de ses nombreux volcans. 

Alors, où peut-on trouver les plages de sable noir les plus célèbres du sud de l'Islande? 

Plage de sable noir de Reynisfjara 

La belle plage de Reynisfjara
Photo: WallpaperFlare

À 188 km (117 mi) de Reykjavík, vous trouverez la plus célèbre plage de sable noir d'Islande, Reynisfjara. La plage est située juste à côté du village de Vík í Mýrdal et a longtemps été le plus grand attrait de la petite ville.

L'Atlantique Nord s'éclabousse et s'écrase contre les cailloux volcaniques sombres de Reynisfjara, remontant souvent très haut sur la plage. 

Des panneaux le long du rivage avertissent de ce danger, mais encore à ce jour, les visiteurs sous-estiment à quel point l'océan peut être puissant ici. 

Être à Reynisfjara ressemble à être au centre d'un colisée. La plage est entourée de roches de basalte hexagonales, souvent appelées à tort Garðar (- c'est en fait la ferme la plus méridionale d'Islande). 

Ces formations rocheuses spectaculaires - rappelant les sièges en pierre de l'auditorium - s'étendent jusqu'à la grotte de Hálsanefshellir qui se trouve comme une étrange crique de pirate vide au coin de la plage.

Une photo de la grotte de Hálsanefshellir
Photo: WallpaperFlare

Les formations rocheuses de Reynisdrangar sont un point de repère à part entière. À 66 mètres de haut, ces piliers sombres se dressent à l'infini hors de l'océan, immobiles et silencieux, faisant allusion à la menace de la plage comme les restes pétrifiés d'un ancien troll.

Grâce à sa beauté fantôme, Reynisfjara s'est avérée être un lieu de tournage populaire pour les productions hollywoodiennes. 

D'énormes franchises de divertissement, notamment Star Wars et Game of Thrones, ont capitalisé sur l'esthétique effrayante de la plage pour aider à construire leurs mondes fantastiques. 

Plage de sable noir de Sólheimasandur et épave d'avion DC

Les sables noirs de Sólheimasandur
Photo: Piqsels

Les sables noirs spectaculaires de Sólheimasandur sont le résultat d'un puissant lavage glaciaire, ou Jökulhlaup, qui s'est produit entre les années 1245 et 1262 suite à l'éruption du volcan Katla.

Les Jökulhlaups sont déclenchés par de la chaleur géothermique ou des éruptions volcaniques sous les glaciers qui font fondre une grande partie de la calotte glaciaire créant une crue explosive.

On pense que le jökulhlaup qui a créé Sólheimasandur était si puissant que son débit est estimé entre 300 000 - 400 000 mètres cubes par seconde.

La région de Sólheimasandur est divisée par la rivière glaciaire sinueuse, connue sous le nom de Jökulsá á Sólheimasandi, qui provient du glacier de Sólheimajökull. 

Épave d'avion DC 

L'épave squelettique de l'avion DC
Photo: Flickr. Giuseppe Milo

Toutes les attractions célèbres d'Islande ne sont pas naturelles. Gisant comme un squelette sur le sable noir de Sólheimasandur, l'épave de l'avion DC est la destination idéale pour les voyageurs qui souhaitent vraiment tout voir

L'épave de l'avion est devenue une sorte d'ambassadeur culturel de l'Islande étant donné son utilisation à grande échelle comme sujet dans des campagnes touristiques, des clips vidéos et des produits. 

En étant au milieu de la désolation rocheuse de Sólheimasandur, il est difficile d'imaginer comment quelqu'un pourrait survivre au crache d'un avion ici. Cependant, l'histoire est tout sauf tragique.

L'épave de DC Plane était autrefois utilisée comme espace de stockage par un agriculteur local
Photo: Pikrepo.

Le vol semblait condamné dès le départ. Lorsque les moteurs tombèrent en panne, le brouillard était épais autour d'eux; des conditions dangereuses auxquelles un équipage inexpérimenté ne pouvait guère faire face. 

Le commandant de bord, James Wicke, a pris la décision de faire glisser l'avion vers l'océan, dans l'espoir d'un atterrissage en mer. Lorsqu'ils sont descendus sous le brouillard, cependant, il a vu qu'ils avaient mal calculé et étaient toujours au-dessus de la terre - ce qu'il a décrit plus tard comme «un endroit à la surface de la lune".

Miraculeusement, tous les membres d'équipage ont survécu à l'atterrissage d'urgence, mais les dommages à l'avion étaient tel qu'il a été abandonné aux éléments. 

Une photo de paysage de l'épave de l'avion DC
Photo: Flickr. Photographie Lenny K.

Dans les années qui ont suivi, l'épave a été utilisée comme hangar de stockage de fortune par le propriétaire du terrain, et les chasseurs l'utilisaient régulièrement comme cible, d'où ses nombreux impacts de balles.

L'avion, un Douglas Dakota de la marine des États-Unis, s'est écrasé le 21 novembre 1973. Vous constaterez que cette date - tirée ici d'une interview de MBL avec les membres d'équipage impliqués - est souvent jugée inexacte sur d'autres sites Web. 

L'avion est également souvent appelé Super DC-3, à tel point que c'est désormais le célèbre nom du site. Cependant, ce n'est pas tout à fait correct non plus, car l'avion était en fait officiellement classé comme un Douglas C-117.

Vous pouvez rejoindre l'épave de l'avion en marchant depuis le parking au sud de la route n°1, situé entre les chutes de Vík et Skógar. Cependant, ce trajet ne doit être effectué que par beau temps ou avec un guide car le parcours est long et vous êtes complètement exposé aux éléments. 

La péninsule de Stokksnes et la montagne de Vestrahorn

La magnifique montagne Vestrahorn sur Stokksnes
Photo: WallpaperFlare

Les dunes de sable noir de la péninsule de Stokksnes sont situées à proximité de la ville de Höfn. Elles servent de toile de fond à ce qui est, sans doute, la montagne la plus célèbre du sud-est de l'Islande; Vestrahorn. 

Vestrahorn est facilement reconnaissable à ses pics montagneux pointus, qui s'élèvent de façon spectaculaire du sable sombre à une hauteur de 454 mètres (1490 pieds). 

Glaciers et volcans du sud de l'Islande

Couvrant 11% de la masse continentale totale de l'île, les puissants glaciers d'Islande sont si grands qu'ils recouvrent des montagnes et des volcans. 

Cela peut être déroutant pour les voyageurs qui s'attendent à voir des volcans traditionnels en forme de cône et des pics à crêtes acérées. À ce titre, nous avons classé les volcans et les glaciers ensemble dans cette section, car ils vont souvent de pair. 

Les volcans recouverts de calottes glaciaires sont classés comme volcans sous-glaciaires. Ceux que l'on trouve en Islande sont généralement bas, mais il ne faut pas les sous-estimer. 

Dans leurs chambres magmatiques, la terre continue de bouillonner et de bouillir, semblant attendre , ce point de rupture parfait. 

Cela peut sembler effrayant, mais le sud de l'Islande a toujours été une région incroyablement volcanique, avec des éruptions régulières tout au long de l'histoire de l'île. 

Volcan de Katla et glacier de Mýrdalsjökull

Le puissant Katla dans le sud de l'Islande
Photo: Wikimedia. CC. Chris 73

Plus de vingt éruptions ont été documentées à Katla entre les années 930 et 1918. Avec un intervalle approximatif de 20 à 90 ans, cela fait du volcan l'un des plus actifs d'Islande. 

C'est quelque peu intimidant, compte tenu de la taille de Katla et du fait qu'une éruption n'y a pas été vue depuis plus d'un siècle. Cela signifierait donc qu'une éruption est fort possible à Katla. 

Les scientifiques surveillent activement l'augmentation de l'activité volcanique dans la région. Des tremblements sismiques ont été observés ces dernières années, notamment en 2011, 2016 et 2017. 

Bien que cela ait initialement suscité des inquiétudes chez les Islandais, les volcanologues ont rapidement apaisé leurs inquiétudes, expliquant que de petits tremblements de terre sont courants dans le sud de l'Islande.  

En cas d'éruption de l'un des volcans du sud de l'Islande, un plan d'évacuation d'urgence existe. Tous les téléphones portables de la région recevront un sms avec des instructions sur la façon de procéder.

Les excursions à la grotte de glace de Katla sont particulièrement appréciées des visiteurs. Contrairement aux grottes de glace trouvées à Vatnajökull, elles sont disponibles toute l'année, offrant aux clients la possibilité d'explorer l'intérieur des glaciers islandais, même par un beau temps d'été. 

Eyjafjallajökull

Avec une calotte glaciaire relativement petite selon les normes islandaises, le glacier Eyjafjallajökull peut être vu par la fenêtre tout en roulant sur la route n°1, et constitue une étape populaire parmi les randonneurs.

En voyant son immense calotte glaciaire, on ne devinerait pas que gisant en dessous se trouve un volcan de puissance cataclysmique - un volcan qui a déjà prouvé son potentiel explosif au début de ce siècle. 

Beaucoup attribuent à l'éruption d'Eyjafjallajökull, le boom du tourisme en Islande dans les années qui ont suivi son éruption de 2010. En effet, les médias du monde entier ont braqué leurs projecteurs sur le pays pour montrer ces images dramatiques et cet énorme nuage de cendres qui a interrompu le trafic aérien européen. 

Hekla

Le volcan Hekla domine le paysage
Wikimedia. CC. Sverrir Thorolfsson

Hekla est un autre volcan très actif d'Islande, mesurant 1488 m (4882 pieds). Comme Katla, plus de vingt éruptions y ont été enregistrées depuis le début de la période de colonisation. 

À l'époque médiévale, les Européens ont décrit Hekla comme "la porte de l'enfer'', un surnom qui a suivi une éruption particulièrement explosive en 1104. 

Nous le savons grâce aux récits de la fureur du volcan qui ont voyagé de bouche à oreille à travers le continent. Ceux-ci ont ensuite été mis par écrit par le moine, Herbert de Clairvaux, qui a bien résumé Hekla dans son travail, Liber De Miraculis

«Le chaudron de feu renommé de la Sicile, que les hommes appellent la cheminée de l'enfer… ce chaudron est comme un petit fourneau comparé à cet énorme enfer.»

                          - Liber De Miraculis, 1180
Un vieux dessin du volcan Hekla
Voyages sur l'île d'Islande, pendant l'été de l'année 1810, par MACKENZIE, George Steuart - Sir, Bart

La réputation tristement célèbre du volcan s'est imprégnée dans la culture populaire au fil des ans. 

Aujourd'hui, son nom et son image sont utilisés dans le monde entier par des entreprises et des marques de produits, ainsi que dans la littérature, le cinéma et la musique. Même l'équipe de football danoise, DBU Copenhague, joue dans un stade appelé Hekla Park. 

Les villes du sud de l'Islande

Il existe un certain nombre de villes plaisantes dans le sud de l'Islande, chacune d'elles étant un excellent arrêt pour passer la nuit ou manger un bout. 

Ci-dessous, nous avons rassemblé des informations sur les villes principales que vous traverserez probablement lors de votre voyage. 

Selfoss

Une photographie de la ville de Selfoss
Photo: Selfoss

Selon les sagas islandaises, la région de Selfoss était connue du premier viking de ce pays, Ingólfur Arnarson, dès 873 CE quand il a passé l'hiver "à l'ouest de la rivière Ölfusá". 

À seulement 58 kilomètres (36 mi) de Reykjavík, Selfoss est devenu un centre de commerce depuis la construction du premier pont suspendu d'Islande en 1891 - une percée majeure dans les infrastructures à l'époque!

Fournissant un passage entre deux régions sur la rivière Ölfusá, Selfoss a vu une énorme croissance démographique des 40 personnes qui y vivaient en 1900; aux 6000 habitants qui habitent aujourd'hui la plus grande ville de la région. 

Cratère volcanique de Kerið
Photo: Kerið

Selfoss permet d'accéder facilement à l'itinéraire touristique du Cercle d'Or, ainsi qu'à d'autres arrêts intéressants comme le cratère volcanique de Kerið. 

Hveragerði

Un peu plus proche de Reykjavík que de Selfoss, vous trouverez l'agréable ville de Hveragerði. Elle est célèbre pour ses serres, et tout au long de l'année, ces bâtiments sont remplis de succulentes tomates, poivrons, concombres et fleurs.

Les serres peuvent être visitées à la ferme de Friðheimar (Tomates et chevaux), l'un des plus grands attraits de la ville pour les visiteurs intéressés par la dégustation de produits frais et en apprendre davantage sur les pratiques agricoles uniques et authentiquement islandaises. 

Cet incroyable intérêt pour les méthodes de culture biologique est rendu possible grâce à la chaleur géothermique qui bouillonne sous la surface de la ville (-et au-dessus, avec des bouffées de vapeur, un spectacle courant dans les rues de Hveragerði).

Le parc géothermique de Hverasvæðið se trouve au centre de la ville, et d'autres attractions à proximité comprennent le tunnel de lave de Raufarhólshellir et la zone de baignade géothermique de la vallée de Reykjadalur.

Les amateurs de culture devraient également consulter la galerie d'art Listasafn Árnesinga, et essayer le classique yaourt islandais au café-restaurant Skyrgerðin. 

Village de Vík í Mýrdal

Une célèbre photo de paysage de Vik
Photo: Flickr. Andrés Nieto Porras

Vík í Mýrdal - souvent abrégé simplement en Vík - est la ville la plus au sud de l'Islande. La ville est à 180 kilomètres (110 miles) de la capitale de l'Islande, Reykjavík, et est avantageusement située sur la route n°1. 

Vík abrite environ 300 résidents permanents, dont la plupart travaillent dans le secteur du tourisme car ces dernières années, la ville est devenue une étape populaire pour ceux qui voyagent sur la côte sud.

L'église de Vik
Photo: Flickr. Andrés Nieto Porras

Statistiquement, la position géographique de Vík en fait le village le plus chaud du pays. Le temps peut en faire une agréable halte pour le déjeuner pendant l'été, surtout pour ceux qui viennent de visiter la plage de sable noir de Reynisfjara, toute proche. Cependant, Vík est également la ville côtière la plus humide, alors assurez-vous d'apporter un parapluie.

Höfn 

Höfn (parfois appelé Höfn í Hornafirði) est une ville en plein essor dans le sud-est de l'Islande, avec une population d'environ 2200 personnes. Outre le tourisme, la plus grande industrie de la ville est la pêche, dont une grande partie tourne autour de la rare langoustine.

La ville est devenue un centre économique pour toute la région de Vatnajökull, avec un camping, des hôtels, des équipements sportifs, des restaurants et une piscine. 

Ceux qui cherchent à passer quelques jours à photographier la lagune glaciaire de Jökulsárlón dans différentes conditions d'éclairage voudront faire de Höfn leur base d'attache. 

Les hôtes de la ville peuvent également choisir de participer à un certain nombre d'activités culturelles. Ils peuvent notamment visiter le plus vieux magasin de Höfn, connu sous le nom de Gamlabúð ("vieux magasin"), ou se promener tranquillement dans son agréable port. Les voyageurs trouveront également en ville le centre des visiteurs du parc national de Vatnajökull. 

Si vous êtes en visite à la fin du mois de juin, ne manquez pas le festival annuel du homard où vous aurez de nombreuses occasions de goûter à la célèbre cuisine de Höfn.

Flúðir

La ville verte et agréable de Flúðir a une population d'environ 400 personnes. Compte tenu de la forte fréquentation touristique qui y transite chaque année, cela donne souvent l'impression qu'elle est beaucoup plus fréquentée qu'elle ne l'est en réalité. 

La ville est surtout connue pour sa proximité aux attractions du Cercle d'Or et pour abriter la plus ancienne piscine extérieure d'Islande, le lagon secret.

Étonnamment, Flúðir possède aussi l'un des meilleurs restaurants éthiopiens du pays.  

L'intérieur du restaurant Minilik
Photo: Minilik

Bien que ce petit restaurant décontracté puisse ne pas sembler particulièrement authentique compte tenu de son environnement, ses plats comme doro kitfo (poulet) et tibs awaze (agneau épicé) en font une étape incontournable pour les gastronomes parmi vous.  

Hvolsvöllur

Hvolsvöllur est une sorte de nouveauté étant donné que c'est la seule ville d'Islande à ne pas être installée en bord de mer ou le long d'une rivière, mais a été fondée pour servir de centre de services pour l'agriculture environnante. 

Aujourd'hui, sa situation géographique en fait une excellente base d'opérations pour ceux qui souhaitent explorer le sud de l'Islande pendant quelques jours. 

Les visiteurs de Hvolsvöllur ont un certain nombre d'options intéressantes en ce qui concerne les attractions et les activités à proximité. 

D'une part, un aérodrome à proximité propose des voyages à Vestmannaeyjar, autrement connues sous le nom d'îles Westman, un archipel pittoresque au large de la côte sud. 

Plus d'options pourraient inclure la découverte de la cascade cachée, Nauthúsagil, un certain nombre de sites du géoparc Katla, ou une promenade dans le fascinant musée d'histoire, Saga Center.

Non seulement cette ville d'environ 1000 habitants dispose de nombreux logements et équipements, mais elle est aussi avantageusement située pour se diriger vers l'est sur la route n°1, et voir le reste de la région.

Le centre de lave de Hvolsvöllur

À l'intérieur du centre de lave en Islande
Photo: LAVAcentre

L'une des meilleures attractions intérieures de Hvolsvöllur est le Lava Center, une exposition amusante et interactive consacrée aux puissantes forces géologiques qui, à ce jour, continuent de façonner les paysages islandais.

Grâce à une série de présentations high-tech, d'artefacts et d'extraits de films dramatiques, les invités du Lava Center apprendront tout ce qu'il y a à savoir sur les volcans, le magma, les plaques tectoniques et même les violentes éruptions passées de l'Islande. 

Sources chaudes et spas à South Iceland 

Piscine Seljavallalaug en hiver
Photo: WallpaperFlare

La baignade dans les sources chaudes naturelles est une tradition islandaise dont les racines remontent aux premiers colons. Dans un pays si souvent dépourvu de chaleur, ces bassins bouillonnants d'eau pure ont dû sembler un miracle aux voyageurs fatigués.

Aujourd'hui, les sources chaudes et les spas d'Islande sont plus appréciés en bonne compagnie. Heureusement, il existe de nombreux endroits dans le sud de l'Islande où les visiteurs peuvent aller pour se détendre et sentir les vagues de relaxation déferler. 

Vallée de Reykjadalur

Une vue d'ensemble de la vallée de Reykjadalur dans le sud de l'Islande
Photo: Wikimedia. CC. Jakub Fryš

Avec un nom se traduisant par «Vallée enfumée» - c'est interchangeable avec «Vaporeuse» en islandais - les visiteurs auraient raison de s'attendre à une activité géothermique dans cette belle région à seulement 45 minutes de Reykjavík. 

Traversant ses luxuriantes collines en pente, le site est surtout connu pour sa rivière chaude. Assez peu profond pour s'y asseoir confortablement, avec des températures allant du chaud au frais, ce lieu de baignade magnifique et entièrement naturel attire des centaines de visiteurs par an. 

Atteindre la rivière nécessite un peu de marche, mais cela ne devrait pas poser de problème pour les voyageurs en bonne santé. À 7 kilomètres aller-retour, il serait judicieux de vous donner trois heures ou plus pour profiter pleinement de l'expérience. 

Invités à Reykjadalur Valley
Photo: Flickr. El Coleccionista

La vallée de Reykjadalur est largement considérée comme l'une des plus belles régions de randonnée de toute la région d'Ölfus, si ce n'est la plus belle. 

Ce site se trouve à proximité de la ville de Hveragerði, ce qui ne fait qu'ajouter à la litanie de raisons de passer.

Seljavallalaug

Une photo de la piscine de Seljavallalaug en été
Photo: Flickr. Chris Johnston

Seljavallalaug, parfois appelé Seljvavellir, est une piscine extérieure blanche encastrée sous une rangée de collines volcaniques luxuriantes, non loin de la cascade de Skógafoss. Elle constitue un lieu de baignade fantastique pour observer les Aurores boréales .

Construit en 1923 pour former les jeunes nageurs, Seljvavellir est l'une des plus anciennes piscines du pays et est maintenant un site officiellement protégé.

La piscine mesure 25 mètres de long, 10 mètres de large et est entièrement gratuite. Notez qu'aucun maître-nageur n'est de service et que les algues vertes qui recouvrent le fond et les côtés de la piscine peuvent être très glissantes. 

Laugarvatn 

Un plan d'eau peu profond mais pittoresque, Laugarvatn est un lac géothermique situé à proximité du parc national de Þingvellir, de la vallée de Geysir et de la cascade de Gullfoss. Résidant sur ses rives ouest, la commune du même nom compte environ 200 habitants. 

La région est surtout visitée en raison du spa Fontana Laugarvatn, un ajout spécial à la ville qui utilise les sources chaudes sous-marines du lac. Historiquement, les résidents locaux se baignent dans les eaux du lac Laugarvatn depuis 1929. 

Ce qui a changé, c'est le luxe et les équipements modernes offerts parallèlement à cette chaleur relaxante. Le Fontana Laugarvatn propose des bains et des hammams, une variété de piscines extérieures décoratives et des saunas de style finlandais. 

Fontana est également l'un des meilleurs endroits du sud de l'Islande pour voir la fabrication du pain de seigle selon les anciennes méthodes traditionnelles; cuisson à la chaleur géothermique. Assurez-vous d'en essayer sur votre chemin entre les piscines et le café. 

Il y a même des jetées en bois à partir desquelles les clients du spa sont invités à sauter dans le lac. Soyez avertis, car cette activité est réservée à ceux qui souhaitent profiter des bienfaits rajeunissants des bains d'eau froide, dont on dit qu'ils améliorent la récupération musculaire, guérissent les douleurs et augmentent la circulation sanguine.

Lagon secret 

Le lagon secret de Flúðir est la plus ancienne piscine extérieure d'Islande, dont les origines remontent à 1891. 

Aujourd'hui, cette station balnéaire populaire et moderne est très fréquentée lors des excursions du Cercle d'Or. L'eau y reste à une température parfaite de 38-40 degrés Celsius toute l'année. 

Entre deux baignades, n'oubliez pas d'observer les fumerolles fumantes et les pots de boue bouillonnants qui entourent la lagune et lui procurent sa chaleur apaisante. 

La petite mais fascinante zone géothermique qui sert de base au lagon secret est connue sous le nom de Hverahólmi. Elle est le moteur de la ville de Flúðir depuis des générations. 

La visite du lagon secret est une expérience calme et tranquille. Il y a des douches intérieures, des vestiaires et des casiers sur place, ainsi qu'un bar et un petit café, ce qui ne fait qu'ajouter au comfort de votre passage ici. 

Autres points d'intérêt dans le sud de l'Islande 

La campagne du sud de l'Islande est si particulière dans sa forme, ses origines et son esthétique que certaines attractions naturelles sont difficiles à classer. 

À ce titre, nous avons inclus d'autres points d'intérêt importants, qu'il s'agisse de points de vue panoramiques, de canyons ou de déserts de sable noir. 

Dyrhólaey

L'arche rocheuse de Dyrhólaey promenande
Photo: Pikiste

Il y a d'innombrables raisons de s'arrêter à Dyrhólaey, une ancienne île qui est aujourd'hui réputée pour être l'un des meilleurs points de vue de la côte sud. 

À seulement 174 kilomètres de Reykjavík—sans parler de son accessibilité depuis la route n°1 - les visiteurs de la capitale peuvent faire l'aller-retour en une seule journée, avec du temps restant pour s'arrêter aux chutes d'eau. 

Dyrhólaey est sans doute mieux connu pour l'impressionnante arche rocheuse de 120 mètres de haut qui se dresse fièrement au-dessus des vagues déferlantes de l'océan Atlantique. L'endroit tire son nom de cette caractéristique impressionnante, qui se traduit par «L'île de la colline avec le trou de la porte».

Un groupe de macareux nichant en Islande
Photo: Pikiste

La deuxième raison de visiter Dyrhólaey est son phare. Outre le fait que le bâtiment en forme de château est un sujet photogénique en soi, le fait de se tenir à côté de lui offre une vue incroyable à la fois sur le glacier Mýrdalsjökull et sur la côte sud, qui s'étend jusqu'à la célèbre pile de rochers, Reynisdrangar

Enfin, si vous prévoyez de visiter la région pendant les mois d'été, gardez un œil sur les macareux moines qui nichent sur les flancs des falaises. Dyrhólaey abrite également des sternes arctiques et des fulmars boréaux. 

Canyon de Fjaðrárgljúfur

Fjaðrárgljúfur est un magnifique canyon dans le sud de l'Islande
Photo: Pikiste

Notoirement imprononçable - à tel point qu'il pourrait rendre Eyjafjallajökull facile à prononcer - Fjaðrárgljúfur est un magnifique canyon trouvé dans le sud de l'Islande faisant partie du Géoparc Katla

Dramatique et accrocheur, même pour le sud de l'Islande, on pense que Fjaðrárgljúfur s'est formé à la fin de la dernière période glaciaire, il y a environ 9000 ans. 

Les visiteurs du site verront une rivière lumineuse, la Fjaðrá, couler entre les parois verticales abruptes des falaises couvertes de mousse, créant une allure d'un autre monde qui peut être parfaitement capturée par des photographes de paysage expérimentés.

À certains endroits, le lit du canyon peut atteindre 100 mètres de profondeur, mais l'eau est suffisamment peu profonde pour qu'il soit facile de s'y promener, même à gué. 

Au total, le canyon s'étend sur 2 kilomètres, une distance parfaitement praticable qui en fait un excellent détour entre les attractions les plus célèbres de la côte sud. 

Öræfi - «Les Terres Désolées»

Autrement connu sous le nom d'Öræfasveit, Öræfi est un bassin de sable noir trouvé à l'est du volcan d' Öræfajökull . Il se trouve dans les limites du parc national de Vatnajökull. 

En raison des rivières qui traversent l'est et l'ouest de la région sauvage, Öræfi était considéré comme une région très isolée jusqu'à ce que le pont de Skeiðará soit construit sur la route n°1 en 1974.

Le glacier d'Öræfajökull surplombe le "Les terres désolées''
Photo: Wikimedia. CC. dévier

Avant 1362, la zone était connue sous le nom de Hérað ou Litlahérað («Comté» ou «Petit Comté») et avait sans doute l'air beaucoup plus agréable et plein de vie à l'époque.

Désormais vide et stérile, le nom de la région a changé après une puissante éruption d'Öræfajökull en 1362. L'explosion a provoqué une forte inondation glaciaire qui a balayé les plaines basses au pied de la montagne.

Cela n'aurait peut-être pas été très inquiétant, si ce n'est que la ferme locale se trouvait sur son chemin. Après la tragédie, la région a été abandonnée pour des pâturages plus sûrs, et depuis lors, elle est appelée Öræfi ou "Les Terres Désolées".

Vestmannaeyjar (îles Westman)

Une photo surplombant les îles Westman en Islande

Un archipel méridional d'un charme et d'une beauté exquise, les Îles Westman sont peut-être le secret le mieux gardé du sud de l'Islande. 

Largely formed around 10,000 years ago through a series of underwater volcanic eruptions, the Westman Islands today are a place of intrigue and novelty. The archipelago takes its name from two Irish settlers who fled there around AD 875.

La seule île habitée, Heimaey, est également la plus grande avec ses 13,4 kilomètres carrés (5,2 milles carrés). Heimaey est accessible par ferry et par avion, le premier étant le mode de transport le plus pittoresque, le plus populaire et le plus économique. 

Une photo de l'île d'Heimaey
Photo: Wikimedia. CC. Attila Geréb

Heimaey abrite environ 4500 personnes, une population largement dépassée par les macareux moines migrateurs qui y arrivent pour nicher chaque été. La plus grande colonie de macareux du monde, qui compte plus de 5 millions de spécimens, se trouve sur les îles Westman.

Heimaey possède une histoire fascinante. En 1627, les habitants de l'île ont été kidnappés par des pillards ottomans lors d'un événement nommé plus tard Le Raid Des Pirates Algériens

L'histoire est devenue une légende en Islande, avec de nombreux récits d'héroïsme et de vengeance qui en ont été tirés dans les années qui ont suivi.  

Plus récemment, Heimaey a ressenti le poids des forces élémentaires de l'Islande, après avoir subi une puissante éruption en janvier 1973. Au grand étonnement des habitants, des tremblements de terre et des fissures au sol ont commencé à se former autour de la montagne emblématique de la ville, Eldfell. 

Au début, cela ne semblait pas être un gros problème. Les cendres volcaniques soufflaient vers la mer et les fissures semblaient se fermer. Cependant, lorsque les vents ont changé de direction, la situation est aussitôt devenue plus dramatique.  

La coulée de lave qui a suivi a menacé d'envahir le port et la principale source de revenus de la ville, ce qui a nécessité une évacuation rapide. 

Ceci a été largement réalisé avec l'aide de bateaux de pêche et de propriétaires privés du continent qui ont fait la traversée à leurs risques et périls. 

Grâce à la bravoure de ceux qui sont restés pour combattre la lave venant en sens inverse, le flux a été détourné en toute sécurité et le port de la ville a été sauvé. 

Un seul décès a été signalé à la suite de l'incident - qui aurait pu être bien pire dans différentes circonstances. 

Une autre des îles les plus célèbres de Vestmannaeyjar est Surtsey, nommé d'après le dieu nordique du feu, Surtur. 

Une photographie de Surtsey en 1963
1963 Éruption à Surtsey. Wikimedia. CC.

Avant 1963, Surtsey n'existait pas. En novembre de cette année-là, une éruption volcanique a commencé à 130 mètres (430 pieds) sous l'eau. Le 14, le téphra a brisé la surface et a commencé à formé une île grâce à sa masse et son élan.

Cela a continué jusqu'en 1967 lorsque l'île a atteint sa taille maximale de 2,7 km2 (1 sq mi). Depuis, l'île a diminué de taille en raison de l'éruption d'eau constante et, en 2012, sa superficie était d'environ 1,3 km2 (0,50 sq mi).

Depuis lors, l'île a été suivie par un groupe exclusif de botanistes et de volcanologues, notamment en ce qui concerne la manière dont la flore pousse sur une île récemment composée. 

Réflexions finales sur le sud de l'Islande

Islande du Sud
Photo: Pikiste

En résumé, le sud de l'Islande est une région riche d'une culture locale dynamique et d'une histoire fascinante. Plus que cela, c'est un lieu défini par son environnement éclectique et impressionnant. 

Les déserts, les plages et les montagnes. Les prairies, les glaciers et les sources chaudes bouillonnantes. 

Sculpté par le feu et la glace qui a donné son surnom à l'Islande, les paysages du sud de l'Islande sont comme nulle part ailleurs sur terre; brut, époustouflant, en constante évolution - la toile de Mère Nature, toujours inachevée. 

Quelles que soient les attractions et les activités que vous choisirez de découvrir dans la région du sud de l'Islande, vous en garderez un souvenir inoubliable.

Assurez-vous de parcourir notre gamme d' activités et d'excursions pour vos vacances de rêve dans le sud de l'Islande.

À propos de l'auteur
Retour haut de page

Inscrivez-vous aux dernières offres de voyage!